panda.gif

Initiative intéressante de la part d'un ingénieur chez Canonical. Pour pouvoir proposer une infrastructure de compilation ARM digne de ce nom ils ont décidé de construire leur propre hardware à base de carte mère PandaBoard. Le résultat est plutôt intéressant.

Ce serveur semble fonctionner de cette façon : un utilisateur fait la demande d'une compilation. La Pandaboard de supervision choisi une carte libre et prépare l'environnement de compilation - en fait un système complètement neuf est installé à chaque fois - puis donne la main à l'utilisateur. Une fois la compilation faite, la carte utilisé est de nouveau marquée "libre".

En terme de puissance c'est assez intéressant aussi car chaque carte a un processeur ARM-A9 avec deux coeurs à 1,2GHz et 1Go de DDR basse tension. De quoi construire un cluster de messagerie dans un petit volume par exemple car le concepteur a casé tous les éléments dans un châssis 4U.

Le but de tout ça est de gérer la compilation des plus de 20000 paquets logiciels nécessaire à la fabrication de la distribution Ubuntu.

ubuntu-arm-server.jpg